Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 20:47
hansel-et-gretel-affiche.jpg
 "Bad-assss"
 
Avis de Lef Dur:
 
Attention ! Ce film suit la dernière mode en vigueur dans le cinéma US: quand on a pas d'idées, on appelle Billy à la rescousse. Mais, qui est Billy ?
Depuis un certain temps, les producteurs réunissent tous leurs scénaristes autour d'une table pour parler de la future daube à venir sur les écrans. Alors que les idées ne fusent pas et que tout le monde se retrouve définitivement dans l'impasse, il y a toujours un mec qui lève la main pour dire qu'il a trouvé l'histoire du siècle. C'est Billy. Un enfant attardé dont l'esprit est pollué par un melting pot d'images provenant de films d'action, de comics et de séries B. Il aime les ninjas, mais aussi les jeux vidéos (surtout ceux où il y a des ninjas dedans). Par contre, il n'aimait pas les contes de fées et les cours d'histoire. C'était barbant. Il n'y avait pas assez de sang, de bastons, d'effets spéciaux, pas assez de Blade, pas assez de Matrix. En grandissant, il a donc décidé de prendre tout ces trucs chiants et d'en faire un truc « cool ». « Les Trois Mousquetaires en 3D » ? C'est lui, « Blanche-Neige et le Chasseur » ? C'est lui, « Le Chaperon Rouge » ? C'est lui, « Abraham Lincoln, chasseur de vampires » ? C'est lui et encore lui. Sa dernière oeuvre: « Hansel & Gretel: Witch Hunters » ! Les frères Grimm se préparent à revenir à la vie pour cramer Hollywood.
Pour vous montrer à quel point l'esprit de Billy est tordu, nous allons effectuer un petit aperçu sur le film en nous arrêtant sur plusieurs parties intéressantes.
 
Synopsis:
Quinze ans après avoir survécu aux « évènements » de la maison en pain d'épices, Hansel et Gretel, devenus adultes, se lancent à la chasse aux sorcières. Ils sont embauchés par le maire de la petite ville d'Augsburg pour retrouver plusieurs enfants enlevés par des sorcières.
 


L'introduction
Dîtes-vous que l'introduction du film est la seule partie qui est fidèle au conte des frères Grimm... et elle ne dure que dix minutes ! Hansel et Gretel sont abandonnés par leur père au beau milieu d'une forêt (Bien sûr, les enfants ne voient rien de bizarre sur le fait que leur père les emmène en balade dans les bois, au beau milieu de la nuit. Rien de suspect, normal quoi ! Ce genre de délire, ça lui arrive tout les soirs). Perdus, ils avancent au hasard dans les bois et découvrent la bicoque du pédophile parfait: une maison faite de pain d'épice et de confiseries. Cons comme des balais, les enfants se ruent sur la maison et commencent à dévorer les murs. Les portes de la maison s'ouvre sur une horrible sorcière qui les capture.
Durant leur captivité, Gretel est devenue l'esclave de la sorcière, tandis que cette dernière oblige Hansel à se gaver de bonbons pour pouvoir le manger ultérieurement. Toutefois, le plan ne se passe pas comme prévu. Durant un moment d'inattention, les enfants se révoltent et flanquent une rouste à la vieille. A sa grande stupéfaction, celle-ci découvre que les sorts ne fonctionnent pas sur les enfants (étrange... ça sent la grosse révélation à la fin du film). Après quelques coups bien placés, Hansel et Gretel la foutent dans son four. Les yeux plein d'allégresse, ils regardent la mégère prendre feu. Bandes de p'tits sadiques, va !
Le générique arrive. Via des coupures de presse, on apprend que les enfants ont passés rapidement le cap du traumatisme. Retrouver leurs parents, ça leur traverse même pas l'esprit. Non ? Cramer des sorcières, ça paraît plus sain comme activité. En grandissant, ils deviennent des chasseurs de sorcières réputés, au point de faire un véritable génocide au pays de la sorcellerie.
 
Hansel:
Catégorie: héros bad-ass avec poses comprises (fusil sur l'épaule, posture du mec cool)
Monsieur, c'est le bourrin de service. Les mots comme « enquête » ou « investigation » se résument à des interrogatoires à coup-de-poing américain dans la face (attention, je crois qu'elle est morte, là. Un seul coup, ça suffisait) et à rentrer chez les gens en fracturant des portes. Tout défoncer, c'est sa devise. La finesse, il ne connaît pas. Un plan ? Qu'est-ce que c'est ? On peut pas tirer et réfléchir en même temps. C'est impossible. Monsieur préfère faire des pirouettes en rentrant dans une maison sans aucune raison et tirer sur n'importe quel personne qui réside dans la baraque. Faire de la boxe, du kung-fu, du catch. Tout est bon pour mettre K.O. les pires saloperies des sept enfers. Ses règles se limitent à deux choses: (C'est authentique. Tout est dans le film)
1/ Ne pas entrer dans une maison de pain d'épice. Bon, je l'avoue: c'est pas une chose monnaie courante
2/ Pour tuer une sorcière, il faut lui mettre le feu au cul. Ce qui est efficace avec 100% de l'espèce humaine.
 
hansel-et-gretel-2.jpg
"Excusez-moi, mais est-ce que j'ai l'air naturel quand je fait la pose ?"
  • « Hansel ? Comment reconnait-on une sorcière ? »
  • « C'est simple. Elles ont les dents pourries, la peau flasque, les cheveux abîmés » (authentique !)
  • « Oui, ça s'appelle aussi une personne âgée. Tu vas pas me dire qu'il faut brûler uniquement les gens parce qu'ils sont moches ou vieux ? Des sorcières sexy, ça n'existe pas ?
  • Ben non, ça existe pas.
  • Ah ouais, comment ça se fait que la méchante sorcière de l'histoire est comme ça:
 hansel-et-gretel-3.jpg
  • Ah ben merde...
  • Ben ouais, tu vas pas me dire que c'est un cageot...
Fort heureusement, l'animal est doté du physique hors du commun du héros hollywoodien. Cela signifie qu'il peut traverser des toits et des plafonds sans la moindre égratignure. Toutefois, Hansel cache un terrible mal. Nan, je ne parle pas de son incapacité à construire des raisonnements logiques. Non, plus terrible que ça. Il a le diabète ! Non, non, vous ne rêvez pas. Amis diabètiques, vous avez enfin un représentant au cinéma. La sorcière de la maison de pain d'épice le lui avait jadis filé en lui donnant ses confiseries. Cette foutue mégère lui a foutu le sort le plus pourri qu'elle avait en stock. Depuis ce jour, il porte constamment une montre au poignet qui le prévient que c'est l'heure de son insuline. Ce qui n'est pas très pratique lorsqu'il est en plein combat avec une sorcière. Il faut l'avouer. La vie est dure, mais ça lui donne un côté tellement plus humain …
 
Gretel:
Catégorie: héroïne bad-ass avec poses comprises
Elle possède les mêmes atouts que son frère, sauf qu'elle porte une tenue moulante et un décolleté pour indiquer au jeune spectateur qu'il s'agit d'une femme. Aussi expressive qu'un poisson surgelé, elle parvient rapidement à se faire des amis en leur pointant un flingue sur la nuque ou leur mettant des coups de boule dans le nez. Sociabilité: 0
 
Les vilaines sorcières:
Catégorie: adeptes du kung-fu
La qualité essentielle de toutes bonnes sorcières maléfiques est de maîtriser les arts martiaux. Ce n'est peut être pas évident dans l'esprit d'un spectateur normalement constitué, mais ça l'ait dans celui de Billy. Des véritables teignes, ces sorcières. Kicks, mounchs, coups de pied circulaires, sauts dans les arbres, ce sont des choses innées dans la profession. Il suffit de faire quelques incantations sataniques et on se retrouve à devenir ninja. Va comprendre...
 
Les scènes d'action:
Catégorie: beuuuuuuargh, bouffe ça !
Entre les armes-gadgets anachroniques (mitrailleuses, guns, ect) qui touchent souvent la Sainte Providence (« Oh mon dieu, deux sorcières foncent sur moi. Fort heureusement, mon arbalète peut tirer deux carreaux sur les côtés. Trop fastoche »), les flots d'hémoglobines, les mutilations sanguinolentes et les ralentis incessants, on se pose une unique question, une seule: Pourquoi ?! Pourquoi vous nous infligez ça !!!!
En parlant d'anachronisme ridicule, vous saviez que le débrifilateur a été inventé par Gretel ? Non ? Moi non plus.
 
Le scénario incohérent:
Catégorie: Dieu guide nos pas
Exemple:Hansel, seul, recherche le chemin du village, mais il se perd… et finit par tomber sur une maison au milieu des bois. Mais à peine rentré, il tombe nez-à-nez avec sa propre soeur ! Attendez, vous allez me dire que les deux personnages se perdent et finissent par tomber sur le même lieu paumé, en même temps ! Allez, on va dire qu'il y avait une chance sur un million. Pourquoi pas... Mieux encore, en visitant la maison, nos héros découvrent… qu’il s’agit de celle de leur enfance ! Le destin joue des tours, vous ne trouvez pas ? Mais alors, attendez ! Leur maison natale est juste à quelques mètres du village d'Augsburg, qui est donc celui de leur enfance... et ils ne l'ont pas reconnu ? Ils ne se rappelaient pas qu’ils avaient passé toutes leurs jeunes années dans le coin? Sérieusement ? Qu'est-ce qu'ils ont dans le crâne ? Mais, alors qu'ils se demandent s'ils ne sont pas trop cons, la méchante sorcière Muriel surgit ! Là, c'est la cerise sur le gateau. Comment pouvait-elle savoir qu'ils se trouvaient ici ? On ne sait pas. La providence, la chance, le hasard, Chuck Norris.
Ceci est un exemple parmi d'autres. Billy a fourré son scénario d'incohérences comme une ménagère consciencieuse le ferait avec une dinde de noël et de la farce.
 
hansel-et-gretel-1.jpg
 "Tu as vu ? Le scénario du film tient sur une seule page !?"
 
Bref, je ne vais pas m'attarder un peu plus longtemps sur ce film. Si vous aimez le second degré, vous pourrez admirer ce film comme un magnifique nanar décomplexé, volontaire ou non. Si vous êtes quelqu'un de raisonnable, je vous le déconseille. Voilà.
Dans un soucis d'objectivité, voici quelques critiques Allociné qui ne tardent pas d'éloges sur ce nouveau chef-d'oeuvre:
 
« Super film !!! AU TOP !! la 3D est très bien faite, j'achèterai sans hésiter le blueray 3D !! A VOIR » - Mymy83200
« tre bon film tres rare tres bien realisez on s ennuit pas une seconde a ne pas ratez foncez 8 sur 10 » - trou.noir
 
 
Lef Dur
 
 
 
 

Avis de Zang:

Les contes de notre enfance sont passés à la moulinette par les scénaristes les plus furieux du Grand Hollywood. De ce fait, nos contes classiques, destinés à nous endormir, deviennent peu à peu des blockbusters badass… Il est évident que les résultats sont plus qu’inattendus, voire même ridicules. La preuve avec Hansel & Gretel.

hansel et gretel 1

 «  Tu as lu le script ? » « heu non, c’est grave ? »

 
Suivant la mouvance, la rédaction du Kamikaze cherche d’ailleurs à vendre son scénario : Le Film-Canular: "Pinocchio en 3D"  . Si les Américains achètent le scénario… On devient riche !

Bande Annonce: link

 
Ça vous épate, hein ? Ca sent déjà le grand film profond avec un scénario transcendant et un jeu d’acteur hors pair !
 
Synopsis :

Hansel et Gretel, après avoir été lâchement abandonnés par leur parents dans une forêt et tué la sorcière qui les avait emprisonnés, deviennent les tueurs de sorcières les plus réputés du coin. Cette fois, ils doivent affronter une menace plus importante qu’à leur habitude

 
A mi-chemin entre Les Frères Grimm, Van Helsing et Blade, Tommy Wirkola (réal' de Dead Snow ... Le nanar est déjà annoncé) nous offre une version complètement délirante du conte. Dans le role d’Hansel, nous avons Œil-de-Faucon (Jeremy Renner) et dans celui de miss Gretel, je vous présente Gemma Arterton (Prince of Persia, La disparition d’Alice Creed).
 
L’introduction du film nous présente l’histoire telle que nous la connaissons tous et s’enchaîne sur le générique, plus un petit conseil de Hansel à la clé : « éviter de manger les bonbons et pour bien tuer une sorciere, il faut lui foutre le feu au cul », ça a le merite d’être clair.
 

hansel et gretel 5

  « Barbecue de sorcière ! à table les pécores ! »

 

Et alors ?

Avec la bande du Kamikaze de l’écran, je pense que nous avons rarement vu une adaptation de livre aussi nanardesque (à part peut-être celle-ci: Les Trois Mousquetaires (critique de Lef Dur) ). Nous avons tous les ingrédients : Des gadgets impensables, des héros invincibles qui se tapent la pose toutes les deux minutes, des méchants complétement à l’ouest, des méthodes d’enquêtes surréalistes et BOUM ! des explosions !!!

 

Le concept du « conte revisité » aurait pu être intéressant, si seulement le réalisateur n’avait pas fait dans l'exagération. Les acteurs ne sont pas mauvais (pour le peu de dialogues), mais on finit rapidement par croire que les personnages principaux sont dénués d’intelligence. Hansel est le mec qui ne pense qu’à foutre le feu et à tout défoncer. Il rentre dans les maisons en faisant une bonne roulade (pourquoi ? Question de cool-attitud !) et, en braquant son fusil, il mitraille à tout va et hop, le pose sur son épaule en admirant son oeuvre. Gretel est le « cerveau » de la famille dans le sens où elle réfléchit un peu plus que le frangin. Toutefois, elle demeure, elle aussi, adepte de la posture héroïque (un truc de famille ). Bref, une fratrie avec laquelle on ne peut discuter sans s'en prendre une dans la face !

 

En terme de gadgets, le spectateur est gâté. Entre le Fusil de Hansel, plus puissant qu’un fusil à pompes, sûrement très précis (pourvu qu’Hansel s’applique lorsqu’il tire) et à munitions illimités (révolutionnaire ! ) et le lot d’armes futuristes de Gretel, avec son arbalète capable de tirer dans tous les sens et le premier débrifillateur de l’histoire... hum... on sort complétement du cadre.

 

hansel-et-gretel-4.jpg

« J’aime quand ça fait Boum ! »

 

Les sorcières, dirigées par Famke Janssen (Taken, X-men) ont eu le droit à une formation de ninja. Imaginez des petites vieilles fatiguées par la vie, qui ont du mal a se déplacer… mais lorsqu’il s’agit de se foutre sur la tronche, elles sont loin d’etre les dernières. Impressionant, mais ridicule.

 

Question espace, on découvre plus tard que la région dans lequel l’action se passe est très petite. Je dirais une dizaine de kilomètres, tant les personnages se tombent les uns sur les autres par pur hasard, sans se donner rendez-vous. Un exemple ? Les deux protagonistes se sont paumés dans la forêt chacun de leur côté, mais arrivent à se retrouver dans une baraque perdue au milieu de nulle part. Un autre ? Ces deux mêmes personnages sont capables de tomber sur l’antre du méchant au bon moment et en même temps, sans s’être concerté.

 

Critique un peu courte, mais j’émets quelques doutes sur le film: Est-ce une oeuvre sérieuse ? Est-ce assumé ? Quand on sait que le réalisateur est un habitué des séries B avec des zombies nazis, on est en droit de se poser la question.

 

Que ce soit un film d’action sérieux ou un nanar assumé, ce n’est pas un film renversant, loin de là. Un coté trop « entertainment ricain » beauf , un je-ne-sais-quoi de pas vraiment drôle qui l’empêche d’etre pris à la légère. Si on rigole, c'est pour ses maladresses. Dans quelques années, il prendra sûrement de la valeur. Dans l’immédiat, c’est un film d’action raté !

 

Mais qu’en pensent nos amis internautes ?

 

  • Johanna : « Ce film est un pur chef-d'oeuvre, juste génial! Ce film revisite le conte des frères Grimm d'une manière très originale et inatentdue. »

  • Dkordan’s R : « Une Méga Boucherie ( pas Halal Mdr) . Vraiment tres tres bon film ! Je le recommande . Loin du compte pour enfant ! A aller voir en 3D , belle scene en 3D ! »

 

Zang

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens