Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 20:28
A quoi peuvent penser les zombies ? Question existentielle ! Les zombies peuvent-ils redevenir humains ? Les zombies sont-ils obligés de manger de la chair humaine ? Autant de questions que nous nous posons tous et auxquelles « Warm Bodies » tente de répondre… mais autant vous prévenir, ça ne va peut être pas vous plaire…
 
w-bodies-affiche.jpg
      « L’affiche parle d’elle-même… L’amour, c’est plus fort que la mort… Ben, voyons ! »
    
 
Réalisé par Jonathan Levine (All The Boys Love Mandy Lane,...), et avec Nicholas Hoult (que vous avez sans doute aperçu dans X-men, le commencement) et Teresa Palmer dans les rôles principaux... et en GUEST, JOHN MALKOVICH !
 
Depuis Twilight, on nous propose des films à l’eau de rose avec diverses créatures fantastiques. Et comme toutes les modes, on commence à s'en lasser vite fait. Mais, le coup du zombie qui tombe amoureux m’a intrigué… Why not ?
 
La bande-annonce nous annonce clairement la couleur :
 
 
 
Vous connaissez les films de zombies ? Ceux avec les mort-vivants dont les corps tombent en lambeaux, qui sentent la charogne, avec des trous partout ? Ben... « Warm Bodies » nous propose un film avec des zombies plutôt propres, même qu’ils ont cicatrisés de leurs blessures passées.
 
Synopsis :
 
« R » est un zombie sans nom, différent de ses congénères. Il se pose des questions sur sa vie et cherche à vivre comme avant. Un jour, il rencontre Julie, une humaine qu’il sauve de la voracité de ses congénères. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps…
 
Vous avez là toute la trame scénaristique du film. Ne vous attendez donc pas à une histoire différente avec un final s'achevant dans le sang et la mort. C’est un film américain sur l’amour, donc... Happy End !
Mais n’oublions pas que ce film est une comédie romantique. Donc, à la différence d'un Twilight ou d'un Sublimes créatures qui jouent sur la tragédie conventionnelle, on cherche à amuser le spectateur, à s'amuser avec les poncifs d'un genre cinématographique. A ce niveau, je dois dire que le film se défend pas trop mal. On est simplement divertit (ne vous attendez pas non plus à de grand éclats de rires nerveux)
 
 w-bodies-5.jpg
     « Urgh, je suis trop propre pour être crédible ? Comprend pas... »   
Et Alors ?
 
Du point de vue du fan de « film de zombie » que je suis, c’est décevant. Tout le monde est beau ! Pour les humains, OK. Pour les MORTS-vivants, ça me parait suspect. L’infection a commencé il y a 8 ans. Les corps n'ont pas eu le temps de se décomposer ? Non ?
 
Blague à part, on ne peut pas reprocher les qualités narratives du film. On aperçoit certes quelques défauts. Mais, on s’y amuse et on les oublie.
 
Point positifs :
 
  • L’histoire est originale : Je ne m’attendais pas à voir un film avec une folle (pardon... fille) qui embrasse un mec mort (un sérieux problème, cette nana... non ?). Le concept est d'emblée intéressant.
  • Dans la tête de Monsieur zombie : le début du film nous propose les pensées d’un zombie. Personne ne s’est jamais demandé a quoi il pouvait penser avant de nous boulotter ? L'imaginer est assez drôle.
  • Des méchants sans cœur : Normal pour des morts. Mais là, ils sont sacrément méchants …
  • « Attention, derrière toi ! » : C’est des zombies. Alors parfois, on se surprend à sursauter.
  • Simple, mais efficace : On a le droit à pas mal de petites blagues bien placées.      
 w bodies 4
  « Ok, les mecs ! On va leur casser la gueule ! ça va chier ! » « Ok, mais faites ça bien. On est dans un film d'amour »  
Point négatifs :
 
  • C’est d’un niais : Et oui, c’est niais mais vous vous attendez à quoi d'un teenage movie !
  • Des incohérences: Après 8 ans de contamination, les humains sont capables de retrouver de la bouffe et de la bière fraîche un peu partout... sans commentaires... ou les survivants qui habitent un bout de ville entouré par un mur qui fait la taille d’un building… mais comment ils ont fait ça ???
  • « Twilight Style » : la fille est une névrosée, tandis que le garçon, pâle comme un cachet d'aspirine, mais complètement éperdu de sa belle passe son temps à la sauver 24 fois dans le film. ça ne vous rappelle vraiment rien ?      
  w-bodies-1.jpg
  « Mieux que Bella et Edward, on va faire fureur ! »  
 
Tout au long du film, on peut voir l'évolution des morts-vivants et les voir redevenir peu à peu humains. Ils reprennent un peu de couleur, reparlent peu à peu, se redresse pour marcher, saigne etc. Au final, on se rend compte que les mecs morts sont plus sympas que les humains.
 
Pour vous mettre dans le contexte, le début du film ressemble un peu à ça :
 
« Top good »  - Humains – Zombies – Osseux – « top bad »
 
Et à la fin, ça ressemble plus à ça :
 
« Top good » - Zombies – Humains – Osseux – « top bad »
 
Ah oui, les « Osseux » sont aussi des zombies, mais ce sont des zombies plus virulents. D’anciens zombies qui se sont dit qu’ils ne redeviendront jamais humains (oui... parce que même mort, on garde espoir… Un peu d'optimisme, ça fait pas de mal). Par conséquent, ils ont décidés de se retirer la peau (c’est tellement plus fun et « bad-ass » comme ça) et de bouffer tout ce qui est vivant (comme avant, en fait). Parce que sans peau, ça les rend plus forts, plus rapides et plus agiles (Maintenant, vous êtes au courant. Pour devenir un grand athlète, il faut que tu t'arraches la peau, les poils, les ongles et les yeux. Tu verras... tu seras un homme plus fort, plus... aérodynamique)
 
 w-bodies-6.jpg
  « Yo mec ! Mate notre look de bad guy ! Biatch ! »  
Le pourquoi de « R » tombe amoureux de Julie n'est pas totalement clair. Est-ce après avoir bouloté le mec de Julie que la créature décide de sauver la belle ? On se pose la question. Mais une chose est sûre: c’est le coup de foudre (mais dans un seul sens… C’est un mec qui bouffe d’autres mecs. Normal que Julie flippe un peu). Par la suite, on se rend rapidement compte qu’être mi-mort, mi-vivant nous donne le droit d’être un gros psychopathe. R, kidnappe la fille et l’emmène dans un endroit rempli d’autres anthropophages. On découvre aussi qu’il a un sérieux problème de cleptomanie (il vole tous ce qu’il trouve. Un reste de son passé, peut-être ?) et surtout il collectionne TOUT et n’importe quoi. Mais, ça lui donne un p'tit côté exceptionnel. On finit par se dire qu’il cherche à redevenir humain depuis un moment, alors on l’excuse le p’tit père.
 
Côté crédibilité, la réputation des zombies est très entachée: R marche plutôt bien pour « quelqu’un » qui n’est pas censé avoir de terminaisons nerveuses. Il est mort, mais parvient presque à faire des phrases entières. La logique en prend un sacré coup.
 
  w-bodies-3.jpg
 « Attention, ceci est un Humain. On fait comme eux et on sera tous normaux, Ok ? »  
 
L'image du zombie est pas mal revue dans le film. On sait qu’ils mangent des cerveaux, mais pourquoi ? Le film répond à la question (je vous laisse le mystère). Ils peuvent communiquer ensemble, et on sait maintenant qu’ils n’aiment pas trop manger les humains (d’un point de vue éthique, vous comprenez ...)
 
Le point le plus intéressant du film reste les pensées de R. Sur ce point, la narration est amusante et ses réactions sont parfois inattendues.
 
  w-bodies-2.jpg
  « Ah ouais, c’est ça les zombies ? Je croyais que je resterais beau toute ma mort, tant pis ! »  
Au final, le film respecte nos attentes. On sait que ce ne sera pas un film révolutionnaire. La bande annonce vous donne clairement des tons de déjà-vu. Mais si vous êtes curieux, je vous conseille d’aller le voir. Loin du chef-d’œuvre donc, mais on s'en sort sans gros dommages.
 
 w-bodies-real.jpg
 

« Fail like a boss ! »

 
 
Un petit point du spectateur ?
 
  • Marine : « Très bon film, drôle et romantique à souhait , j'ai vraiment passé un bon moment. De plus la bande son est excellente , je le conseille vigoureusement. »
  • Pas faux, la bande-son est chouette !
  • Mikeul B : « Le film n'est pas nul. Son principal problème: si vous avez vu la bande annonce, vous avez vu le film. Du coup il n'y a aucune surprise. "
  • Vous voyez ! Je ne suis pas le seul à le dire, si même « Mikeul B » le dis …
 
  • Mia W. Sxhwepps : « Je me suis endormie. »
  • Simple, efficace, mais peut-être un peu abusé. Mia, il y a un bon rythme tout de même !
 
Zang 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens