Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 16:20

  nouvelle-amie.jpg

 

 

Après la mort de sa meilleure amie, une jeune femme tombe en dépression, mais une découverte surprenante au sujet du mari de son amie va lui redonner goût à la vie : pour combler l'absence de la disparue, le jeune veuf commence à se travestir. C'est ainsi qu'une quête sur l'identité commence.

 

 

 

 

Si vous aimez les films de quête d'identité, vous allez sûrement aimer le dernier film de François Ozon. Se travestir en femme (attention, à ne pas confondre avec transsexualité) n'est pas une nouveauté au cinéma, mais on creuse rarement ce phénomène réel. Non, David n'est pas gay, il aime les femmes, il les aime tellement qu'il apprécie ressentir le toucher du rouge à lèvre, les bas le long de ses jambes, le vernis sur ses ongles, reproduire la démarche si légère d'une femme... La mort de sa femme Laura, ou plutôt son absence a produit un déclic en lui. Laura, on le comprend dès les cinq premières minutes du film, incarnait la féminité même, elle fascinait, elle rassurait son mari David et sa meilleure amie Claire. Et lorsque cette dernière découvre le secret du veuf, elle est surprise. Non, choquée. Bouleversée. Puis curieuse. Amusée, aussi. Parfois même enchantée. Mais tout de même, n'est-ce pas de la perversion ? Un homme qui s'habille en femme, ça n'a rien de normal. Elle creuse la question, ça remonte forcément à l'enfance. Mais non, David apprécie simplement l'univers des femmes, à sa manière. Et Romain Duris interprète avec une superbe aisance cette Virginia, entre grotesque et glamour, incarnant cette sensibilité dite femme dont on ne soupçonnait pas forcément chez lui. On n'y voit pas un homme « déguisé » en femme, pas plus qu'un acteur qui parodie la Femme. Non, c'est un nouveau personnage de sexe féminin qui apparaît.

 

 

nouvelle-amie-1.jpg

Y'a comme un malaise... Pourquoi Virginia n'est pas venue dîner ?

 

 

Une nouvelle amie est l'ode de la féminité, n'y voyez pas autre chose. Car si Laura et Claire étaient les meilleures amies, l'une baignait dans la lumière tandis que l'autre était un peu dans son ombre. Au contact de sa nouvelle amie Virginia, Claire redécouvre sa féminité, en se remaquillant, en portant une robe rouge décolleté, elle s'extériorise. Elle devient femme, peut-être pour la première fois de sa vie. Et qu'est-ce que c'est, être une femme ? « C'est faire tout ce qu'on m'a interdit de faire en tant qu'homme » répond Virginia. Un beau rêve... qui rencontre ses limites. Car si Ozon parvient à nous faire nager en pleine confusion du genre pendant une grande partie du film, une scène d'amour marque un brutal retour vers la réalité. Claire ne voyait plus que Virginia, mais David réapparaît soudainement sous ses perruques, son maquillage, ses bas, ses escarpins : c'est un homme. « L'habit ne fait pas le moine » : un proverbe qui collerait parfaitement au film.

 

Ozon raconte de façon sensible et très judicieuse la féminité, qui va bien au-delà de la tenue vestimentaire et du comportement. Sa mise en scène est parfaitement maîtrisée (notons d'ailleurs la séquence d'introduction impressionnante), en jouant sur plusieurs pistes : celle des contes où l'on se perd entre émerveillement et stupeur et les comédies d'Almodovar qui nous baignent dans les joies du travestissement et la sensualité de la féminité. Il s'amuse à redéfinir les normes, joue avec le fantasme, la complexité des relations entre les personnages, et la tentation des transgressions. Un film drôle, sensible, qui questionne et bouscule les à prioris, jusqu'à la dernière scène.

 

 

nouvelle-amie-2.jpg

« Maintenant je sais appliquer le rouge à lèvre à la perfection. Muy caliente. »

 

 

Clémentine Samara


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens