Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 20:19

 

Il est grand, il est métallique, il est mi-humain mi-robot et surtout, il est sans pitié ! Je vous présente Alex Murphy, plus connu sous le nom de ROBOCOP !

 

robocop 1

La classe robotique

 

Ce "héros" hors norme s'offre un nouveau visage le 5 février avec un reboot de José Padilha. Je m'en vais donc vous rafraîchir la mémoire pour certains et pour d'autres, leur faire découvrir les origines du policier-robot le plus connu de l'histoire (après l'inspecteur Gadget)... c'est parti !

 

 

 

 

A la fin du vingtième siècle, la ville de Détroit est en proie à une violence sans précédent. La police étant submergée, la société OCP propose donc de nouvelles solutions. C'est alors que la création d'une machine avec un esprit humain débute pour nettoyer la ville.

Alex Murphy, un flic plutôt intelligent et totalement dévoué à la loi, meurt tragiqement dans l'exercice de ses fonctions. Son corps est choisi pour incarner le héros de métal qui libérera la ville.

Il y a tellement de choses à dire sur cette histoire, je m'en vais vous présenter les grandes lignes:

 

OCP:

 

robocop-2.jpg

Omni Cartel des Produits

 

Je vais commencer par vous présenter le grand méchant de l'histoire, la société OCP. C'est une entreprise véreuse qui a pour seul but d'acheter l'intégralité de Détroit pour en faire la première ville en bourse. C'est pourquoi la boîte s'occupe de maintenir le crime pour que le gouvernement local s'effrondre et que l'achat de la ville devienne plus simple.

Pour des raisons encore plus obscures, la police de Détroit lui appartient et pour faire en sorte que la criminalité soit à son plus haut niveau, elle la sous-paye et laisse les agents se faire tuer chaque jour (et du coup... fait grève).

Robocop est donc créer pour donner l'impression qu'OCP est une boîte cool qui se préoccupe des problèmes de la ville (en plus, ça permet de ne plus payer les flics du coin, cool non ?).

 

Alex Murphy:

 

robocop-4.jpg

Sourire de beau gosse... ce gars va devenir la star des garages Renault !

 

Ce mec est gentil, serviable, bon père de famille. Mais celà ne l'empêchera pas de se faire salement massacrer par six truands.

A son "retour à la vie", sa mémoire a été effacée, son corps robotisé. Son seul objectif est de servir la loi et de nettoyer la ville, mais des souvenirs lui reviennent par bribes, donnant alors un peu de vie à ce "produit". Ce qui fait que monsieur le grand robot est en proie à un sérieux problème d'identité, d'autant plus que dans chaque film un scientifique se lance dans un projet de formatage d'androïde, ce qui fait que le cerveau de Murphy doit ressembler à un steak tartare.

 

Les méchants:

 

robocop-3.jpg

"Les flingues, c'est pour les tarlouzes. Moi, j'ai un robot"

 

Ils sont nombreux ! Notre machine humaine a le don de se faire beaucoup de copains. Dans l'ordre, on a:

 

1er film:

- Clarence et sa bande (responsables du meurtre d'Alex Murphy)

- Dick Jones, sous-directeur d'OCP, qui veut défendre ses intérêts.

 

2ème film:

- OCP, qui souhaite le remplacement de Robocop.

- Des barjos punks (une bande de punks plutôt énervés)

- Une psychiatre qui veut mettre un criminel dans un nouvel androïde.

- Un dealer de Nuke (la drogue du moment)

- Le même dealer de Nuke, transformé en robot toxicomane (oui, oui... un robot toxico !)

 

3ème film:

- Toujours la société OCP (pourquoi créer un robocop s'il passe son temps à vouloir vous buter dans TROIS films ?)

- La société Kanemistu, qui veut racheter OCP et expédie deux robots-ninjas pour s'occuper de Murphy.

- Le Rehab, un groupe armé appartenant à OCP qui a la tâche de faire le ménage dans les bas-quartiers.

 

Non, je crois que notre "homme de fer" a de quoi s'occuper pendant plusieurs films.

 

robocop-6.jpg

Attention "cliché": même en robot, l'asiatique est un ninja

 

 

Et alors ?

Robocop est violent. Il ne possède presque plus de moral. Il mène les enquêtes à sa façon, c'est-à-dire par des interrogatoires musclés, des meurtres, etc.

La réalisation n'épargne pas le spectateur. A travers cette trilogie, on vous montre une hyper-violence décomplexée, qui ne fait même pas réagir les personnages du film... ah, les années 80 !

 

robocop-5.jpg

"Où sont mes pépitos ?"

 

Par contre, notre robocop a un problème de taille: il ne court pas, ne saute pas. Il est aussi rigide qu'un clou. Mais que voulez-vous ? A côté de ça, il est capable de mettre une balle dans l'œil d'un type à plus de 500 mètres.

 

L'histoire de Robocop est aussi là pour tirer la sonnette d'alarme sur plusieurs aspects de l'Amérique moderne: la criminalité, la pauvreté, la banalisation de la violence, la montée en puissance des multinationales sans scrupules, la corruption du pouvoir établi et.. surtout les dangers d'une société ultra-sécuritaire. Il ne faut pas oublier que c'est Paul Verhoeven, cinéaste franc-tireur, qui réalisa le premier opus. Il sera également l'auteur du cynique et satirique, Starship Troopers. Son truc: démonter les institutions !

 

paul-verhoeven.jpg

Soyez méchants !

 

En définitif, la saga Robocop n'est pas si mal, à condition d'oublier le troisième opus qui accumule les absurdités (mais merde quoi... des robots-ninjas !!!) et prend trop de libertés sur le personnage de Robocop qui devient une machine ultra-armée. Seule la vision pessimiste et sombre du futur est préservée.

Je ne vous encourage pas à les voir. Ce n'est pas une chose indispensable, mais si vous tombez dessus par hasard... regardez-les ! L'opus de Paul Verhoeven est une œuvre culte. Le plaisir (ou la nostalgie) sera sans doute au rendez-vous.

Je l'ai déjà dit un peu plus haut dans l'article, mais un reboot arrive prochainement sur les écrans. A la vue des nombreuses interviews et bande-annonces, ce film ne ressemblera plus trop à l'homme-machine d'autrefois. Je ferais en sorte de voir ça (histoire de me marrer) et de vous faire un retour. En attendant, je vous laisse avec la bande-annonce:

 

 

 

 

(Non, sa mémoire n'a pas été effacée. Oui, il est agile comme un yamakasi. Non, la société OCP ne semble plus aussi cruelle et oui, Robocop semble plus humain que robot).

 

 

Zang



 


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens