Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 20:02

  35747-this-is-a-job-for-superman-cra-gklZ.jpg   

 

La raison pour laquelle les super-héros demeurent des icônes indémodables, c'est qu'ils représentent ce que chacun rêve d'être: éternel, courageux et inflexible. A nos yeux, ils sont des figures de l'idéal. Face à ce besoin perpétuel de personnages charismatiques, les éditions ont eu recours à la création d'une centaine de surhommes: des super-héros et des super-héroïnes, de toutes origines sociales et ethniques. Tout le monde en a pour son compte.

On aime les super-héros parce qu'ils sont « cools » ! Des super pouvoirs, des punchlines percutantes, des looks géniaux. Toutefois, d'autres super-héros moins connus n'ont pas eu la chance d'avoir le charisme d'un Superman, ni la classe d'un Iron Man. Ils sont les héros de la catégorie « WTF !? », celle du grand n'importe quoi. Pouvoirs nazes, zéro de charisme. Bref, des super-Zéros. Qu'est qui est passé dans la tête de leurs créateurs ? Ont-ils des fans ? On ne sait pas... mais, ils existent ! Le Kamikaze vous présente les cinq super-héros les plus improbables de l'univers du comics...

 

1/ Freshmen

Nous ne commençons pas notre sélection par un seul super-héros, mais tout un groupe: les « Freshmen ». Suite à un soucis d'aménagement, de jeunes étudiants se retrouvent à être logés au premier étage du bâtiment des sciences. L'explosion de l'Ax-Cell-Erator, une machine située au rez-de-chaussée, les exposent à des radiations et les dotent de pouvoirs plutôt originaux. Les pouvoirs obtenus correspondent aux actes que chacun faisait durant l'explosion, ainsi le personnage de Charles Levy acquiert la communication avec les plantes, Ray McFarland obtient un pénis géant (oui, oui... vous avez bien lu), Elwood Jones peut exécuter des rots destructeurs.

« Freshmen » est un peu hors-catégorie pour figurer dans ce top. Il s'agit d'une création de Seth Green (créateur de la série animée « Robot Chicken »), s'orientant davantage vers du second degré. Le comics offre même des histoires plutôt attachantes et drôles. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil.

 

Freshmen.jpg

 

 

2/Bouncing Boy

Tout droit sorti de l'écurie DC, voici Bouncing Boy ! Crée en 1961 par Jerry Siegel (papa de Superman. Comme quoi... un enfant ne ressemble jamais à un autre), il possède le pouvoir de se gonfler et d'effectuer des bonds hors du commun. Bref, c'est un ballon-humain. Le personnage de Chuck Taine obtient ces dons « incroyables » en buvant un soda expérimental. Mine de rien, il est parvenu à faire plusieurs apparitions dans la série animée, La Ligue des justiciers. Même un des héros les plus invraisemblables de DC Comics a le droit à un peu de reconnaissance.

 

bouncing-boy.jpg

 

 

4/ Squirrel Girl

Un des membres de la bande des « Freshmen » avait déjà ce pouvoir. Squirrel Girl serait-elle une source d'inspiration pour Seth Green ? Peu importe. Affilié à l'univers Marvel (membre des « Vengeurs des Grands Lacs »), elle est une mutante dont les capacités sont affiliées à celle d'un écureuil: agilité et force, sens développés, capacité à ronger le bois, longue queue couverte de poils et communication avec ses congénères. Souvent sous-estimée, elle parvient toutefois à vaincre de redoutables individus: Deadpool, Wolverine, Docteur Fatalis, le Mandarin et Thanos font partis de son tableau de chasse.

 

squirrel.jpg

 

 

3/ Jazz

Apparu dans l'univers des "X-Men", ce mutant a l'incroyable don... (attention, accrochez-vous !)... d'avoir la peau bleue ! Peut-être que ça serait sympa d'avoir des compétences en arts martiaux pour compenser ce pouvoir pourri, mais non ! Il préfère faire du rap et dealer de la drogue ! Quelqu'un pourrait expliquer l'utilité du mec ?

 

jazz.jpg

 

5/ Color Kid

Revenons à DC Comics avec Color Kid. Crée en 1966, Ulu Vakk est un scientifique qui, frappé par un faisceau de lumière, obtient le pouvoir de changer la couleur des personnes et des objets. Le poncif de l'expérience ratée est très fréquent dans le monde du comics. Mais la plupart des victimes de ce type d'accident obtiennent souvent des dons dévastateurs. Là... on obtient juste le pouvoir qu'on cacherait aux autres pour éviter de se taper la honte. Si un malfrat le menace avec un pistolet, est-ce que changer la couleur de l'arme pourrait le sauver ? Je ne pense pas. Le personnage est si inutile qu'il a déjà été refusé par la légion des super-héros (une team de Superman).

 

color-kid.jpg

 

A quand une adaptation cinéma qui regrouperait tous ces super-héros ? A voir.

 

 

 

Lef Dur



Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans BD - Littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens