Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 18:50

Bouuuh ouais, ben...même pas peur … enfin un peu quand même !!!

J’ai décidé de m’attaquer à du lourd, du trèèèès lourd: Evil Dead, la trilogie.
J’étais partie en me disant « Un film d’horreur qui a 30 piges n’a pas de raison de me faire peur ». Mais, détrompez-vous ! ce film possède encore une ambiance de dingue et j’exagère à peine. Explication tout de suite dans ce review !

 

 

evil-dead-2 000 

 

Synopsis :

 

- Evil Dead (appelé aussi "l’Opera de la terreur" pour les puristes) : Histoire classique de film d’horreur: une bande de cinq amis s’en vont en week-end dans une cabane perdue au beau milieu d’une sinistre forêt (mais, personne n’aime faire ça, bordel !) et là comme d’habitude, tout par en cacahuète: ils découvrent un livre maudit (Le Necronomicon) et une bande sonore où sont enregistrés des traductions du livre. Cela a pour effet de réveiller les esprits de la forêt et de transformer n’importe qui en zombie (possédé par un démon). Ajoutez à cela le fait que le pont par lequel ils sont venus est mort (c'était presque inévitable !).

- Evil Dead 2 : On prend les mêmes et on recommence une fois n’est pas coutume. Evil Dead 2 n’est PAS la suite du film précédent. C’est une version alternative: On retrouve Ash, le protagoniste du premier opus. Celui-ci emmène sa copine dans une cabane sordide au beau milieu d’un bois sombre. Par malchance, ils y trouvent un bouquin monstrueux (oui oui, le même), une bande sonore (avec les même traductions) et c’est reparti ! Sa copine se fait posséder, il l’a tue. Par la suite, une scientifique, accompagné de son pote et d'un couple de « campagnards » du coin, le rejoignent et la suite je vous laisse l’a deviné …

 

- Evil Dead 3 : Et non ! là, c’est belle et bien la suite. Ash, suite à sa mésaventure où il a perdu tout ses camarades, est projeté en l'an 1300. Armures et épées, châteaux et démons. Cette suite est beaucoup moins flippante, mais assez dérangeante tout de même.



Bruce_Campbell_Army_of_Darkness.jpg

 

 

Et alors ?

Bon, je vous ai présenté les films dans les grosses lignes. Mais, Evil Dead, c’est quoi ?

C’est un héros plus fort que le plus fort des francs-tireurs de la ville de Miami, Un bouquin écrit avec du sang humain, des zombies très laids, une tronçonneuse, un fusil Remington Calibre 12 à canon scié alias "Boomstick" et un mouvement de caméra unique qui en a inspiré plus d’un (le fameux travelling accéleré).
 

 

Premier Evil Dead: réalisé en 1981 par Sam Raimi (oui oui, "monsieur Spiderman" en personne), l’histoire est certes assez classique, mais les effets spéciaux "bricolés" fonctionnent toujours à merveille et l’ambiance très lourde créée par une bonne utilisation de la caméra et de la photographie font en sorte que le film n'a pas pris une ride.

Deuxième Opus: toujours réalisé par Monsieur Raimi en 1987, cet opus a marqué les esprits. C’est très certainement le meilleur de la série. Il a d’ailleurs eu le droit de recevoir de nombreux prix, grâce à ces effets spéciaux (pour info, ce film a été encore réalisé avec peu de moyens, alors c’est juste merveilleux !!!)

Troisième Opus: la boucle est bouclé et toujours par Sam Raimi (il lâche pas son film, hein) en 1993. La part est mise à l’humour, avec un zeste d’horreur. Beaucoup moins sanglant, mais des petites blagues assez bien placées dignes de Schwarzenegger dans l’Effaceur.

 

J’ai eu l’occasion de détailler film par film, mais ce n’est pas là mon intérêt. Evil Dead est une sorte de Mythe. Nous allons parler bien sûr des effets spéciaux. Comme je l’ai dit précédemment, le film a été couronné par des nombreux prix. Voici une liste des prix :

 

- Prix des meilleurs effects spéciaux et prix de la critique pour Sam Raimi au Festival international du film de Catalogne en 1982

 

- Satum Award du meilleur film à petit budget en 1983

 

- Nomination au prix du meilleur film d'horreur, meilleurs maquillages et meilleurs effets spéciaux, par  l’académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 1988.

 

- Nomination au prix du meilleur film, lors du festival Fantasporto en 1988.

 

- Licorne d'or au Festival international de Paris du film fantastique et de science fiction 1993

 

- Prix du meilleur film au festival Fantasporto 1993

 

- Saturn Award du meilleur maquillage 1994

 

 Ca calme n’est-ce pas ?

 

 

 

Côté Mythe, on a Ash ! C’est très certainement le héros par excellence. Tout d’abord, il n’a peur de rien. Il perd un membre mais le remplace par une superbe tronçonneuse. Ash, c’est dieu. N’oublions pas qu’il est un simple vendeur en magasin. Il a donc surement passer un diplôme d’ingénieur en mécanique car il a crée un bras-tronçonneuse avec trois fois rien ! Encore plus impressionnant: il a réussit là où la NASA a échoué en inventant une main bionique (... et ça seulement à partir d’une armure de chevalier). Après celà, on n’oublie pas non plus le coté Baracuda de Ash avec son talent d’improvisation en fabriquant un tank à partir d’une vieille Cadillac.

Certains diront que les enchainements entre les films sont moyens. En effet, la transition entre l’episode 2 et 3 est assez douteuse (a la fin du 2eme, Ash est accueilli comme un héros et au début du 3eme, Ash est fait prisonnier). Mais, il y a des raisons à celà: notre ami Sam Raimi a eu de nombreux problèmes de scénaristes et de droits de production. Soyez donc indulgent. N’oubliez pas que de nos jours, certaines prod' à gros budget font bien pire.  Surtout qu'on ne peut pas passer à côté des nombreuses qualités de cette trilogie, on se marre, on flippe. Le réalisateur parvient à tenir notre attention du début jusqu'à la fin. C’est gore, c’est drôle, c’est effrayant. Bref, c’est un bon film et c’est tout ce qu’on lui demande. Du vrai cinéma en somme …. un film pour l’art, pas pour brasser de l’argent.

Références :

Notre héros Ash a inspiré le plus grand héros des jeux vidéos qu'est « Duke Nukem », le personnage le plus vulgaire et "badass" qui n’ait jamais existé. Les concepteurs du jeu ont carrément repris des répliques de notre héros si atypique.
D’ailleurs, l’affiche du 3eme film et la jaquette de Duke Nukem sont vraiment ressemblante. Coïncidence ?

evildead3

Duke_Nukem_3D_Coverart.png

 

 

Je vous quitte avec le trailer d’Evil Dead 2. Par chance, la trilogie est sortie en Blu-Ray. A vous de vous faire un bon petit moment de cinéma !!!

 

 
Zang

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Coumbaya 20/09/2011 00:46


Très bonne review, ça m'a donné envie de les regarder, bien joué Ju :p
PS: juste deux trois fautes par-ci par-là.


Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens