Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 18:42
Oh-My-God reference
 
« Attention... ouvrez bien la bouche, ça peut piquer un peu … »
 
 
 
Un film qui me chatouillait et qui ne manquait pas de piquant …
 
J’ai eu l’occasion de passer de nombreuses fois devant l'affiche sur Paris. ça m’a fait rire comme un con. Du coup, ça m’a paru assez efficace pour que j’aille voir le film, qui m’a plutôt bien étonné, accompagné d’une fille (Bon ! j’avoue, c’est elle qui a lancé l’idée. Comment refuser ???)
 
Une bande-annonce pour commencer :
 
 

Première réaction de ma part : « oh merde, le jeu de mot avec le « God » ne vient pas de mon esprit pervers ! »

Dans le rôle du maître de cérémonie, nous avons Miss Tanya Wexler, jeune réalisatrice qui n’a pas fait beaucoup de choses pour le moment, mais qui gagne à être connue. Les héros de cette comédie sont incarnés par Hugh Dancy et Maggie Gyllenhaal (Oh, c’est la sœur du prince de Perse !!!).

  

Synopsis :

  

A voir l’affiche, c’est limpide. Ce film est une comédie romantique : le beau jeune homme et la charmante jeune femme l’un en face de l’autre (romantique) et un jeu de mot couronné d’un point d’exclamation (comédie) :

Angleterre victorienne (1880), Mortimer Granville, jeune médecin talentueux et plein de sexe à pile* entre au service du Dr. Dalrymple, un spécialiste de l’hystérie féminine. Pour soigner cette affreuse maladie qui atteint de nombreuses femmes, le traitement est simple : un massage ! Oui, mais du clitoris … Notre brun ténébreux étant parfait pour cette tâche, il travaille dur et met de sa personne pour satisfaire ses patientes. Malheureusement, chaque massage endoloris son poignet** et finit par l’empêcher de pratiquer

Avec son ami inventeur, riche et sarcastique (anglais, quoi), il met au point un objet révolutionnaire : le premier vibromasseur…

14351

« Regardez bien mon gros jouet. Avec ça, je vais te rendre riche » « ok, mais, je peux l’essayer avant ? »

 
 

L’histoire en elle-même n'est pas franchement intéressante. Il n'y a pas vraiment d’intrigues (néant ?), donc pas la peine que je détaille plus le scénario.

 

*blague évidente

**comptez le nombre de jeux de mots faisables rien que dans cette phrase.

 

Et Alors ?

L’histoire, tirée d’une histoire vraie est assez étonnante, on n’en perd pas une miette. Le rythmes est actif, on ne perd pas le spectateur, les blagues sont bien placées (D’ailleurs, pour une comédie ayant pour base le sexe, ce n’est pas vulgaire et on aime ca !!!).

L’histoire est typiquement romantique: le héros est beau et intelligent, sont patron est sympathique et, par chance, a deux superbes filles: une potiche belle comme un cœur et « intelligente » (hmmm) et une seconde un peu plus âgée, rigolote, par forcement parfaite et hystérique. Bien évidemment, le héros tombe amoureux de la jeune et jolie potiche (C’est d’ailleurs la raison qui le pousse à accepter le travail) et, par la suite, tombera amoureux de la fille beaucoup plus attachante (c’est un peu capilotractée, mais c’est romantique. Vous ne pouvez pas comprendre)

 

oh-my-god-hysteria-14-12-2011-5-g

 

« Bonjour, je suis le héros. Quelle surprise de vous tombez dessus … »

 

 

Le Londres de 1880 est plutôt bien présenté. On se sent vraiment retourné en arrière (les quartiers chicos qui en jette un max et les quartiers pauvres délabrés). Les personnages secondaires se donnent à fond dans leurs rôles (et pas que pendant les massages). L’humour « so British » est aussi bien présent, c’est un régal pour le fan que je suis et ça ajoute un petit quelque chose à ce film « renversant ».

 

Au passage, les scènes de massages ne sont à aucun moment vulgaire (mis à part les petits noms d’oiseaux qui volent par-ci par-là). A vrai dire, Je me sentais même un peu gêne: Il y avait plus de femmes dans la salle et, à mon avis, les mecs présent étaient forcément en couple avec la fille qui étaient à leur gauche/droite. Les mecs ne rigolait pas autant que les femmes au début: « heu, haha, c’est pas mal … *Elle rigole la ou pas ???*, tu en pense quoi chérie ? ». Et finalement, on rigole ensemble. Que du bonheur. Je vous le dis: j’ai aimé ce film !

 

Bon point, je n’ai pas vu de version doublée en français (donc, les illettrés disqualifiés) et on a même le droit à une petite présentation des différents vibromasseurs au cours de l’histoire durant le générique.

 

Vous l’avez compris. Je vous le conseille ! Même si ce n’est pas forcément un film qui marquera les annales (pas de blagues, pitié), il vaut le coup d'oeil.

 

19842052 jpg-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20111103 030757

 

« Wouhaou, ce mec a adoré notre film. C’est forcément un mec bien ! »

 

  

P.S. pour Lef Dur : les « Inrocks » ne l’aiment pas … étonnant ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens