Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 16:58

Identite-Secrete.jpg

Apologie du surf sur gratte-ciel (dans le film, le gratte-ciel est remplacé par une baie vitrée... ouais, c'est moins impressionant)

 

 

La bande-annonce:

 

 

 

 

Alors, c'est l'histoire d'un jeune adolescent américain qui marche difficilement dans les couloirs de son bahut car il possède d'énormes bras musculeux. Sa passion numéro un: porter des t-shirts moulants pour montrer qu'il a un corps d'acier (et faire une sorte de diversion visuelle pour éviter qu'on lui fasse la remarque qu'il a une tête de gorille). D'ailleurs, c'est assez difficile pour lui de se donner un air intelligent. Il semble même souffrir rien qu'à l'idée d'utiliser son cerveau défoncé par la testostérone. « Réflechir »... aaaah, un mot difficile pour lui. Ça le fait tellement souffrir qu'il en fronce sans cesse les sourcils. Il utilise d'ailleurs la même expression pour montrer qu'il est pensif, triste, amoureux, jovial, ect. (ce qui n'est pas très pratique pour ses amis qui ne discerne plus très bien si il est heureux ou pas).

 

ba-1-vf-vf-identite-secrete_png_300x190_crop_upscale_q95.jpg

 Le jeu d'acteur selon Taylor Lautner  (Steven Seagal's actor studio)

 

Malgré cette atrophie du corps, il vit une jeunesse américaine ordinaire (équipe de lutte, fête arrosée, pompom girls, grosses bagnoles et autres engins motorisés, un copain black super cool,...) dans un lycée américain classique. Il vit avec des parents merveilleux qui lui explique que « la vie à l'américaine, c'est trop bien » (respect « The American Way of Life ! »). Il est même amoureux d'une jolie pom-pom girl, un amour inavoué depuis son enfance.

Mais, cette vie banale est brisée le jour où il tombe par hasard sur une photo de lui, enfant, sur un site de personnes disparues. Ses parents ne sont pas les siens, sa vie n’est qu’un mensonge soigneusement fabriqué pour cacher une vérité aussi mystérieuse que dangereuse... Mais, pourquoi ? Pourquoi lui infliger cette torture: réfléchir !

Bon, il se dit que ça le changera un peu. Il utilise donc son cerveau pour comprendre tout ce bordel. Mais là, il est pris pour cible par des tueurs serbes commandés par un chef qui possède, comme tout les supers méchants, un accent slave ! (il faut savoir que tout les méchants ont choisis en LV2, « maîtrise de l'accent slave », pour obtenir leur diplôme de super méchant. Sans cela, ils ne peuvent pas apparaître dans un film américain). La CIA cherche aussi à lui mettre la main dessus.

Là, tu me diras: « pourquoi ??? »... ben, je ne sais pas trop. On sait que ses parents étaient des agents de la CIA de niveau 5 (avec 210 points en xp et 15 points en persuasion... une sorte de classement geek de la CIA), qu'ils possédaient des infos importantes qui pouvaient menacer la sécurité nationale. Mais, le personnage principal ne connait rien de cette affaire, ne possède aucun document sur lui (il n'aura ces documents qu'en plein milieu du film). Il ne sert donc à rien. On veut juste le tuer parce qu'il est « fils de... » et parce qu'il a une tête énervante.

Dans sa cavale, il embarque la fille de ses rêves car il sait qu'une course-poursuite est toujours un bon prétexte pour emballer une demoiselle. Cela reste réussi car il parvient tout de même à ses fins. Là, on a droit à de magnifiques gros plans sur le couple se roulant des galoches et se peloter, des répliques mièvres comme « tu es aussi belle qu'un arc-en-ciel sous un jour pluvieux ».

On apprend aussi par la suite que les personnages évoluent dans un monde incroyable où la CIA est un service omniscient qui peut se connecter sur n'importe quelle caméra de surveillance, n'importe quelle webcam, n'importe quel portable, n'importe quelle poubelle ou objet de cuisine (ce qui n'est pas très reposant quand les méchants possèdent aussi cette technologie révolutionnaire). Ils t'envoient ensuite des hommes à lunettes noires à l'endroit où tu te trouves en cinq secondes chrono. Hey ouais, les agents de la CIA maîtrisent la téléportation (épreuve ultime à l'embauche).

C'est un monde incroyable où les mecs se fracassent la tronche à coup de vitres de train (en double plexiglas), de murs de compartiment et de tatanes musclées sans perdre une goutte de sang, ni d'avoir d'ecchymoses. Dans ce monde, on se relève après un choc avec un semi-remorque en disant tranquillement « même pas mal. Hop ! Je me relève ». La CIA peut même faire ses opérations secrètes en public ! On tue des gens, on embarque les corps, « bonjour messieurs, dames ». Tout le monde s'en fout !

 

Au résultat: rien ! Sans intérêt ! Même pas drôle ! Ça pique les yeux, ça irrite. Le public ado peut admirer Taylor Lautner (Twiliiiiight !) et ses piètres prouesses actorales (situées au niveau de ses biceps) dans une histoire qui sent le rechauffé.

Par désespoir, j'ai même voulu mettre fin à mes jours en bouffant mon siège.

 

Par soucis d'objectivité, je laisse tout de même la parole à quelques critiques d'Allociné (qui aiment rajouter plusieurs fois les mêmes lettres pour montrer leur enthousiasme demesuré):

 

« Il Est Exellant Un Beau Film D'actiion Aveiiq Pleiin De Suspens ! Il Gere Grave » (Adeline Guilbert)

 

« Ce fiiilm est géniiiaalll !! Taylor me fait rire au début mais fait aussi pleurer c un fiilm émouvant et pleiine d'actiioonn <3 Pour la peiine je vais le revoiir ;) » (DidyCrazy LautzBiebz)

 

 

Lef Dur

 

 

 

 









Partager cet article

Repost 0
Published by Le Kamikaze de l'écran - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du kamikaze de l'ecran
  • Le blog du kamikaze de l'ecran
  • : "Le Kamikaze de l'écran" est un web-magazine libertaire offrant à l'internaute des avis de plusieurs chroniqueurs sur le cinéma, le jeu vidéo, la littérature, la BD, mais aussi sur les actualités du net. Priorité à la dérision et l'humour.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens